Blog - International

Les jumeaux numériques : un outil de prise de décision politique en Belgique ?



imgActu

Le Smart City Institute s’est rendu au Smart City Expo World Congress à Barcelone du 7 au 9 novembre. A l’occasion de la sortie d’un rapport introductif sur les jumeaux numériques et la gestion de crise, notre chargée de recherche Audrey Lebas y a organisé un panel sur le rôle des jumeaux numériques dans la prise de décision au sein des territoires. Retour sur les échanges avec Aude Robert (Ville de Bruxelles), Pieter-Jan Pauwels (Distrinct 09, ville de Gand) et Lieven Raes (Smart Vlaanderen).

mceclip0 - 2023-11-16 12h07m56s

«Un jumeau numérique est un modèle virtuel dynamique et auto-évolutif ou une simulation d’un sujet ou d’un objet réel représentant l’état exact de son jumeau physique à un moment donné via l’échange de données en temps réel et la conservation de données historiques. Le jumeau numérique n’imite pas seulement son jumeau physique : tout changement dans le jumeau numérique est également imité par le jumeau physique » (Singh & al, 2021).

Status quo

Pour débuter la discussion, les panélistes sont revenus sur le développement de leurs projets de jumeaux numériques en Belgique. Les villes de Bruxelles et de Gand n’en sont qu’aux prémices de leurs initiatives mais leurs gestionnaires ont tous deux mis en avant que le fait de définir, dès le début, une utilisation spécifique du jumeau numérique avait été un élément déterminant car cela leur a permis de se focaliser sur les besoins du territoire et sur l’utilisation du jumeau numérique comme atout pour atteindre ces objectifs plutôt qu’une fin en soi.

Le représentant Smart Vlaanderen, quant à lui, a vanté le travail effectué en Belgique concernant la modélisation et les simulations. Il considère que ce travail de qualité a un réel potentiel pour développer des jumeaux numériques qui vont au-delà d’une simple gestion de l’infrastructure, qui se veulent inclusifs et qui vont au-delà des silos thématiques et administratifs traditionnels

Récolte et gouvernance de données

Dans un second temps, les panelistes ont pu donner plus de détails quant à la manière dont ils approchent ce qui constitue à la fois la colonne vertébrale et le plus grand défis des jumeaux numériques : les données.

Tous ont insisté sur le fait qu’il n’est pas nécessaire de réinventer la roue et de surproduire des données. Un pourcentage important de celles-ci sont déjà disponibles au sein des territoires, auprès des autorités régionales ou de prestataires privés (ex. services télécoms). Il s’agit dès lors d’avoir une réflexion sur la manière la plus pertinente de les valoriser et de développer une bonne gouvernance de données. Aude Robert a notamment expliqué que la ville de Bruxelles a mis en place un service au sein de l’administration dédié à l’implémentation d’une réelle gouvernance de la donnée, notamment au travers d’un Lac de données[1].

Concernant les nouvelles données à récolter, il est nécessaire de favoriser la qualité plutôt que la quantité. Ces données doivent répondre au besoin du cas d’usage du jumeau numérique. Lieven Raes a notamment mentionné le rôle joué par les données citoyennes, qui sont un réel atout pour refléter la réalité locale et les données scientifiques garantes de qualité.

Parties prenantes

Pour clôturer la discussion, le panel s’est intéressé à l’intervention des différentes parties prenantes. Les 3 représentants se sont accordés sur le fait qu’il est impossible d’impliquer les 4 hélices de manière égale, particulièrement dans la phase de préparation et développement technique du projet. Pour Gand et Smart Vlaanderen, il est malgré tout indispensable d’initier une réflexion sur la manière d’impliquer l’ensemble de parties prenantes dès le début du projet pour en garantir l’appropriation. De son côté, Bruxelles a notamment expliqué que la construction d’une maquette avait été très utile pour pouvoir rassembler les acteurs autour du projet et convaincre certains d’entre eux de sa pertinence. La ville souhaiterait d’ailleurs pouvoir développer son projet d’avantage en collaboration avec les autorités régionale. Malheureusement, cette volonté se heurte à des difficultés concernant les budgets et priorités.

Envie d’en savoir plus ?

Si vous souhaitez en savoir plus sur les jumeaux numériques, et en particulier sur leurs potentiels rôle dans la gestion de crise, n’hésitez pas à télécharger notre rapport introductif.

Curieux d’en apprendre encore plus ? N’hésitez pas à vous inscrire à notre webinaire du 28 novembre. Celui-ci reviendra sur les points clés du rapport. 

[1] Un lac de données (en anglais data lake) est une méthode de stockage de données massives utilisée par le big data. Ces données sont gardées dans leurs formats originaux ou sont très peu transformées

Partagez cette news